Eté 2017 au Pays de Galles

Ahh!! La fraîcheur, les prés bien verts, la nature encore éclatante.. Quoi de mieux après un mois de Juillet caniculaire par chez nous ? Cette année encore, notre destination estivale aura donc été au nord, au Pays de Galles plus précisément. Plus proche que l’Ecosse ou l’Irlande, avec un climat réputé plus clément, c’est donc là que nous avons passé 2 semaines de vacances en famille, toujours en camping itinérant avec notre T3.

drapeau

Terre mystérieuse, au langage local incompréhensible (et souvent imprononçable!) et à l’histoire riche, l’idée de visiter cet état du Royaume Uni ne nous est pas venue au hasard. Il y a deux ans, nous avions rencontrés un couple de Gallois lors de vacances dans le Jura et nous étions restés en contact depuis. Et comme cette année ils ne partaient pas en France, nous nous sommes dits que ce pouvait être la bonne occasion pour leur rendre un petite visite.

 

L’itinéraire

Contrairement à la visite d’un pays « continental », se rendre sur une île, aussi bien desservie qu’elle soit, demande forcément un peu de planification et de préparation.

De plus, nous nous étions inscrits à un rassemblement de passionnés de Combi VW de toutes époques, le temps d’un weekend dans le Berry. Ce devait donc être la première étape. Ensuite, nous avons réservés la traversée en ferry depuis Dieppe vers Newhaven le 1er Août, nous permettant d’éviter pas mal de route en France comme en Angleterre.

Dans les incontournables, nous voulions voir Stonehenge « en vrai », puis pouvait démarrer la visite du Pays de Galles proprement dite.

Le retour était quand à lui réservé pour le 17 août, en prenant le Tunnel sous la Manche, qui a toujours été une fascination pour Florian, le deuxième de nos garçons.

Voici donc notre parcours

itineraire

 

Berry Week

01 berry2Départ donc le samedi 29 Juillet, direction le Pont Chrétien-Chabenet à côté d’Argenton sur Creuse, où nous retrouvons les autres participants du rassemblement. Malgré un trafic annoncé chargé en ce jour de chassé-croisé, nous ne croiserons finalement qu’assez peu de monde.

Le principe du weekend, c’est de se retrouver entre passionnés de combi VW, de différents âges (autant les véhicules que les participants) et de partager de bons moments et de bons repas ensemble, sans prise de tête. Les organisateurs, habitant la région, avaient préparé également quelques visites : la vieille ville d’Argenton, la site Gallo-romain tout proche, etc.

Les quelques photos qui suivent sont issues du site www.vw-camper.fr par le biais duquel ce genre d’événement est organisé.

 

Nous y restons donc deux nuits et partons lundi matin, après moult au revoir aux autres « campers ».

 

Cap au Nord

02 chambord2Direction Dieppe, où nous devons arriver le soir, afin d’être sur place pour la traversée du lendemain.

Nous profitons de l’occasion pour nous arrêter à Chambord afin de faire découvrir ce grand château de la Loire aux enfants. Pas mal de monde mais supportable, le site est mieux présenté et mis en valeur que dans mes souvenirs d’enfant.

 

Avec bien sûr son incroyable escalier en double hélice et la « lanterne » qui le surplombe

 

 

L’ensemble est imposant mais avec dans le détail des incohérences de symétrie ou d’architecture…

 

 

Encore quelques heures de route dans des régions monotones (ah! la Beauce…), puis nous dormons à 15min au sud de Dieppe, dans un camping très calme.

 

We are sailing !

03 newhavenRéveil matinal afin de ne pas arriver en retard, puis embarquement pour une traversée qui durera 4h.

Le temps est au beau fixe et la mer calme, le voyage se passe bien, et nous arrivons enfin en vue des côtes de la perfide Albion et de ses blanches falaises.

 

Nous débarquons à Newhaven, à côté de Brighton, et comme nous sommes garés tout à l’avant de la cale, nous serons les premiers à passer la douane côté Anglais, nous faisant gagner un temps précieux afin de ne pas arriver trop tard au camping le soir.

 

Mouillés comme jamais

04 stonehengeRéveil pluvieux dans un camping à la ferme plutôt prohibitif (le sud de l’Angleterre semble assez cher), puis nous prenons la direction de Stonehenge, le fameux monument mégalithique, dont on ne connait pas avec exactitude la raison de la construction. Il y a un lien avec les solstices, mais beaucoup de la signification nous échappe.

Ce à quoi nous n’avons pas échappé en revanche, c’est à une pluie et des bourrasques dont nous sommes sortis mouillés comme nous l’avions jamais été. Tout était trempé, même sous les imperméables. Il n’aura fallu que 30min pour venir à bout de l’étanchéité de nos chaussures soi-disant waterproof… Du coup, les photos ci-dessous sont tirées d’internet, car pas moyen de sortir le moindre appareil photo qui aurait été instantanément inondé à cause du vent terrible.

stonehenge soleil
En théorie ça donne ça…
stonehenge pluie.jpg
… mais c’était plutôt ça en pire : plus de pluie et les parapluies ne tenaient pas à cause du vent !

Du coup, ça a franchement écourté la visite, et nous nous mettons en quête de notre point de chute du soir. Nous arrivons à un charmant camping vers Bath, où nous trouvons surtout une laverie. Malheureusement, autant le lavage s’est bien passé, autant le séchage beaucoup moins et nous devons étendre toute la lessive dans notre camion…

IMG_0963
Ça fait campement de romanichels, mais à l’intérieur !!

Refroidis par toute cette eau, nous décidons d’aller dîner à Bath, ancienne ville Romaine et bel ensemble architectural du XVIIIe siècle qui aurait quand même mérité un petit rayon de soleil pour mieux se dévoiler.

 

Après un repas -au sec-, nous retournons au camping, tenter de finir de sécher.

 

Bristol et arrivée au Pays de Galles

05 bristolLe temps est avec nous le lendemain matin, et pendant que tout sèche, nous nous régalons d’un petit déjeuner anglais, avec œuf, bacon, saucisse, « beans » à la tomate et toasts.

Direction ensuite Bristol, où nous nous attardons à la cité des sciences locale, le « @t-Bristol ». C’est très ludique, et tout un tas de petites expériences permettent aux enfants de découvrir le corps humain, le cerveau et son fonctionnement, mais aussi des phénomènes électriques, l’eau, etc. C’est très bien fait et vraiment pensé pour intéresser les jeunes (et les moins jeunes d’ailleurs).

 

Puis nous reprenons la route et enfin nous entrons au Pays de Galles.

IMG_0974

Le camping de Cardiff étant complet (sans doute à cause du match de cricket juste à côté), nous nous arrêtons quelques miles plus loin.

 

Gower

06 gowerLe temps allant en s’améliorant, et notre but étant d’aller vers le sud ouest, nous passons par la presqu’île de Gower, lieu assez couru en raison entre autres de sa belle nature et de ses plages.

Et nous en trouvons une belle, et comme le soleil est de la partie, les enfants pourront jouer un bon moment dans les vagues et faire quelques constructions.

Le soir, nous atteignons la côte nord du Pembrokeshire, au Celtic Camping, sorte de champ surplombant la mer où règne une ambiance « festival ». Nous en profitons pour nous mettre au premier rang. Spectacle magique !

IMG_0975

 

 

St David’s

Même émerveillement le lendemain au réveil :

P1000727

07 st david

 

Puis nous allons à Saint David, tout à la pointe ouest, afin de visiter une magnifique cathédrale, très bien préservée et qui réserve plein de chapelles, d’annexes, d’ajouts, etc.

P1000730

Le temps se maintenant, nous embarquons pour une petite excursion en zodiac pour aller faire le tour de Ramsey, île classée réserve naturelle, juste au large de St David.

Nous y croiserons des phoques, des oiseaux de toute sortes, et pas mal d’embruns.

Le soir, direction un camping à la ferme tout proche, vraiment très bien : de la place pour que les enfants puissent s’ébattre, de la pelouse impeccable. Nous y passerons 3 nuits, l’occasion de planter la tente et récupérer un peu de place.

Les Monty Python sont au Pembroke Castle

08 pembroke castle

Bien sûr, un beau temps comme ça ne pouvant pas durer, c’est sous la pluie que nous visitons le Château de Pembroke. Ancienne place forte remontant du temps des Normands, il a été détruit pendant la guerre civile Anglaise par Cromwell, et largement restauré depuis.

 

Et nous tombons sur une drôle attraction. Une troupe de comédiens en costume de soldats du XVIIe siècle nous offre une reconstitution d’époque, mais dans un registre plutôt… comique. On se serait crû au milieu d’un film des Monty Python. Même les voix ressemblaient ! Les enfants ont également participé, un bon moment pour couper la visite !

Avec même démonstration de tir à l’arquebuse, impressionnant !

P1000859

Sur le chemin du retour vers le camping,nous passons également au Carew Castle, joliment situé au bord de son lac, et avec la plus ancienne croix celtique du Pays de Galles

Le Pembrokeshire

09 pembrokeshire

Les jours se suivent et la météo ne se ressemble heureusement pas.

Nous commençons la journée par l’ascension d’une petite montagne proche du camping, afin d’admirer la vue depuis le sommet.

 

IMG_0984

Puis nous profitons de la clémence du ciel gallois pour traînasser un peu et nous mettre en quête d’une plage. Sable noir et galets, les enfants jouent dans les vagues, mais pas longtemps, elle est vraiment pas chaude.

Puis visite rapide de Cwm-yr-Eglwys, où son cimetière et son église en ruine offrent quiétude face à la mer en cette fin de journée.

 

Le Pont du Diable

10 devils bridge

La suite de notre voyage vers le nord du Pays de Galles nous donne l’occasion de visiter le Devil’s Bridge (pont du diable), ouvrage en plusieurs étapes qui enjambe un torrent au fond d’une profonde gorge, avec des chutes d’eau impressionnantes. Le sentier suit ces cascades et offre de jolis points de vues.

P1010041

P1010077

Le pont en lui-même est l’empilement de 3 constructions d’époques et de tailles successives.

P1010009

 

Portmeirion

11 portmeirionToujours plus au nord, nous nous arrêtons visiter Portmeirion, village incongru sortie de l’imagination d’un architecte et qui a servi notamment de cadre au tournage de la série « Le Prisonnier ».

Amateurs de kitsch et d’ambiances décalées, ce lieu est fait pour vous ! Le long d’un estuaire, protégé des vents, tout un tas de bâtiments d’inspirations diverses et d’univers différents se déclinent le long de la colline. Par ici des maisons de la Toscane, ici un palais indien mais surmonté de l’aigle de l’Empire Romain, là un bouddha au dessus d’un temple grec, rien ne manque. On se croirait dans le même univers que le Facteur Cheval ou Gaudi.

 

En plus du village, il y a aussi un parc arboré, où sont plantés au bord de l’estuaire soumis aux marées des arbres de contrées lointaines voire exotiques.

Une promenade très agréable en cette journée finalement ensoleillée où l’ombre est la bienvenue.

Le soir, nous trouvons un point de chute non loin de Caernafon, dans un camping juste derrière la dune. Un peu venteux, mais tellement beau ! Nous y trouverons refuge 3 nuits de suite.

 

South Stack et Holy Head

12 southstackLe matin, nous décidons de partir pour l’ascension (en train) du Mont Snowdon, point culminant du Pays de Galles (1085m). Mais comme il fait beau, nous ne sommes pas les seuls et tous les tickets sont vendus pour la journée. Et après coup, pas de regrets, les nuages seront restés accrochés aux montagnes toute la journée, bloquant sans doute tout point de vue intéressant.

Nous nous rabattons donc sur la visite du phare de South Stack, sur l’île d’Anglesey, tout au nord-ouest. Et grand bien nous en a pris ! C’est vraiment magnifique. Le RSPB (la Ligue de Protection des Oiseaux locale, mais en bien mieux organisée) met à disposition du public un point d’observation de la faune locale. Bon, nous n’aurons vu que des mouettes et des goélands, mais on doit pouvoir aussi observer une trentaine d’espèces d’oiseaux, dont des macareux par exemple, mais aussi phoques et dauphins.

Il y a aussi plein de sentiers de promenade le long de la côte, très agréables sous le soleil.

Sur le chemin du retour, nous faisons un petit crochet par la commune avec le nom le plus long d’Europe. Je vous laisse déchiffrer…

P1010281p1010279.jpg

 

Aber Falls

13 aber falls

Après une matinée bien occupée par diverses occupations matérielles (lessive notamment…), nous partons visiter les Cascades d’Aber. 1h30 de marche un peu sous la pluie, mais le site vaut le détour.

 

 

Et puis ce qu’il y a de bien quand on cherche à voir des cascades au Pays de Galles en plein mois d’Août, c’est qu’on est sûr qu’il y aura de l’eau…

Le soir, un peu de réconfort au pub, autour d’un bon repas.

IMG_1063

 

Le Center for Alternative Technologies

14 CATLes jours passent, et nous devons prendre le chemin du sud pour retrouver nos amis.

Laissant derrière nous Anglesey, nous partons visiter le Centre for Alternative Technologies. C’est à l’origine un projet un peu fou remontant aux années 1970, où une communauté de scientifiques idéalistes s’installent dans une ancienne carrière d’ardoise, dans le but de réfléchir et de mettre en pratique des modes de vie, de construction, de rapport à l’énergie et à la consommation nouveaux. Et 40 ans plus tard, force est de constater qu’ils avaient vu juste. Bien avant tout le monde, ils pensaient à des techniques de constructions respectueuses en terme de cycle de vie (énergie pour la construction et consommation à l’usage), de l’importance de la biodiversité et de la complémentarité des plantes dans nos cultures, de la mise en garde contre l’effet de serre. Le tout dans un cadre pédagogique, en accueillant groupes et écoles afin de sensibiliser les plus jeunes.

Aujourd’hui bien des avancées qu’ils prônaient auparavant font partie du quotidien (solaire, éolien, agriculture bio, etc.) mais ils continuent leur quête et voient toujours plus loin, avec l’engagement pour la neutralité en CO² du Royaume Uni d’ici 2030.

Visite très intéressante, et dans un cadre très agréable.

Une curiosité, un funiculaire qui fonctionne sans force motrice : la rame en haut est remplie d’eau, jusqu’à devenir légèrement plus lourde que celle en bas. La gravité fait le reste…

P1010289

Le soir, encore un camping avec un point de vue imprenable.

P1010319

P1010333

 

Nan-ty-Moch et Elan Valley

15 elan

Nous continuons notre route, mais cette fois par des régions plus reculées (du moins l’espérions-nous).

Ce sera donc tout d’abord un passage par un barrage dans une région sauvage, le réservoir de Nan-ty-Moch, que nous atteignons après 10km de route étroite ou seuls quelques points de croisement permettent une circulation dans les deux sens.

Ce sera l’occasion d’un pique nique dans ce lieu isolé et qui a des airs de loch écossais.

P1010356

Puis nous passons par la vallée d’Elan, avec des multiples retenues d’eau servant au début du XXe siècle à alimenter Birmingham en eau potable. Et cette contrainte sanitaire a fait que la région est restée vierge. Par contre, nous n’étions pas les seuls à avoir eu la même idée le même jour… La petite route qui court dans la vallée était transformée en grand axe avec voitures, motos, camping car, etc.

Partout des moutons en liberté, il faut parfois se méfier au détour d’un virage !

P1010384

Le soir, nous nous arrêtons dans un petit camping, encore une fois sans prétention mais qui nous accueillera dans un cadre tranquille.

 

Retrouvailles

16 pembrey

Nous prenons la route de Pembrey, sur la cote sud, où nous retrouvons John et Patty, nos amis locaux, rencontrés 2 ans plus tôt dans le Jura. Déjouant la vigilance des tenanciers sentinelles du camping, nous nous joignons à eux pour le repas de midi, heureusement sous leur grande tente, car il pleut encore des cordes.

C’est sous la pluie que nous visitons ensemble un autre château médiéval, Kidwelly.

La soirée est encore très humide, mais c’est sous le soleil que nous prendrons notre petit déjeuner anglais, avant les adieux.

 

St Fagan’s

17 st faganLa bonne météo sera donc propice à la visite de St Fagan National Museum of History. Comme tout musée national, l’entrée est gratuite (le parking un peu moins…).

Il s’agit d’un musée à proprement parler (que nous ne visiterons pas) et de la reconstitution d’un village et d’édifices gallois traditionnels. Ce sont d’anciennes maison, échoppes, bâtiments officiels qui ont été sauvegardés, démontés et reconstruits à l’identique dans ce lieu. On peut vraiment s’imprégner de la vie à l’époque.

 

Le retour

18 finNous reprenons la route et revenons en Angleterre. Nous nous arrêtons vers Oxford, dans un camping où nous serons… tout seuls ! Au moins, personne pour nous dire comment nous garer ou de voisins à ne pas déranger.

 

 

Encore une journée de trajet pas très intéressante car synonyme de fin des vacances et nous atteignons la région de Folkestone pour une dernière nuit.

Le lendemain, le fameux tunnel sous la manche ! C’est vraiment bien foutu et rapide. On rentre sa voiture, et quand on commence à rouler, seulement 30min pour se retrouver à débarquer et être sur l’autoroute.

 

Nous roulons sans étape particulière jusqu’à la maison, via Reims, Troyes et Beaune.

21h30, arrivée chez nous. Nous somme le 17 Août, il nous reste 3 jours avant la reprise du travail, ça va être dur dur !!

Allez, la dernière photo des vacances, prise à 100m sous le niveau de la mer !

P1010438

Impressions

Bon, déjà, nous n’avons pas eu de chance avec la météo. Ça ne facilite pas les vacances en camping itinérant.

Les Britanniques sont un peu à double visage : à la fois chaleureux, mais terriblement bornés sur le respect des règles. C’est sûr qu’on est pas dans un pays latin ! Il y a aussi le côté « Big Brother » : on est constamment filmé, les plaques d’immatriculation enregistrées, etc.

Pour la culture Galloise, on la ressent par les noms et la mise en avant de l’histoire de ces régions, mais il faut bien avouer qu’on ne sent pas de réelle frontière entre Angleterre et Pays de Galles. D’ailleurs, beaucoup d’Anglais partent en congés ici, alors que nous n’avons vu que très peu « d’étrangers ».

Sous le soleil ou sous les nuages, les paysages sont variés et changeants. Les anglais tiennent également à ce que leur jardin soit impeccable, ça donne souvent de belles maisons avec de beaux extérieurs.

Nous avons bien aimé ces vacances. Ça a été l’occasion de s’imprégner d’une autre culture et d’une autre mentalité, dans un pays accueillant, où il y a beaucoup de belles choses à voir.

 

La vie sur place

Le Brexit aura eu au moins un effet positif sur ces vacances, le cours de la livre est au plus bas : 1.11€ pour 1£…

Du coup, les prix qui auraient été élevés il y a encore un an sont finalement proches de ce l’on pourrait trouver en France.

Pour les campings, pas de problème pour en trouver, il y a en plein, et les mauvaises surprises sont rares. Les infrastructures sont toujours propres et en bon état. Mention spéciale pour les campings à la ferme, avec les grands espaces de pelouse, nickel pour les enfants.

Par contre, il faut juste avoir en tête que tout ferme à 17h30 et en tenir compte dans l’organisation de ses journées, que ce soit visites ou hébergement.

Côté alimentation, les supermarchés sont ouverts tard, et on peut bien sûr y trouver tout ce qui fait le raffinement de la cuisine britannique : petits pois à la menthe, tourtes à tout un tas de trucs, des chips aux goûts inconnus par chez nous, et des dizaines de mètres de linéaires de bonbons, friandises et autres cochonneries.

IMG_0999
L’Angleterre, l’autre pays du fromage…

Le réseau routier n’est pas en très bon état. Les routes sont plus étroites que chez nous (sans parler des petites routes de campagne à voie unique), et les gens roulent vite. Impossible de vraiment savoir quelle est la limite de vitesse, ils roulent presque tous au-dessus, y compris les camions.

Bien souvent les routes sont bordées de haies ou de grands arbres au ras du bitume. Avec le volant du mauvais côté, la moitié des virages sont en aveugle complet, sensations garanties. Mais on se fait vite à la conduite à gauche, il faudra même un temps de réadaptation au retour en France.

 

Quelques chiffres

Kilomètres parcourus : 4030

Nombre de T3 croisés : 38

Consommation : 12L/100km, 1 verre de liquide de refroidissement, 0.75L d’huile.

Aucune inquiétude mécanique, juste un écrou de bras d’essuie glace à resserrer (entre le vent et les averses, ils auront eu du boulot!!), et regraissage en 5min des guides de la tringlerie de boite de vitesse

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Eté 2017 au Pays de Galles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s