Vacances au Danemark

Et voilà, nous sommes rentrés de notre périple dans ce joli pays qu’est le Danemark !

Pourquoi le Danemark ?

Sandrine avait déjà eu l’occasion de séjourner avec plaisir en Suède, nous nous étions donc dits que ce serait une belle destination pour ce mois d’Août 2016.

Puis en regardant la carte, nous nous sommes rendus compte que la distance à parcourir ne serait pas très raisonnable avec les 4 enfants, sans compter la vie sur place réputée chère.

Du coup, nous avons décidé de nous arrêter plus tôt, et après quelques recherches, le Danemark semblait être un endroit parfait pour des vacances en famille. Nous ne nous sommes pas trompés !

L’itinéraire – Le Départ

Voici la route que nous avons emprunté tout au long de ce périple

itineraire

 

Nous nous étions fixé comme point de passage à l’aller Stuttgart, pour visiter le Musée Porsche. Ensuite sur place, pas d’itinéraire pré-conçu, juste des endroits à visiter, et un peu d’improvisation sur place. Le climat a aussi poussé certains choix…

Le départ a donc été fixé le 30 Juillet, vers 8h45… après une intense préparation étalée sur plusieurs jours : bagages, provisions (pour éviter de trop dépenser sur place, la vie était plus chère que chez nous), vélo, jeux, vérifications mécaniques, etc…

Pour arriver à tout caser, nous utilisons une petite remorque, bien pratique. Voilà un bien bel attelage :

attelage

 

Musée Porsche

Le premier jour, nous prenons la route tranquillement, et mine de rien, nous enchainons les kilomètres (650 dans la journée).

compteur
Un cap est franchi !

Nous roulons si bien que le soir, nous arrivons au camping de Stuttgart. Camping qui n’aura rien d’exceptionnel, si ce n’est sa localisation qui permet de découvrir la ville facilement.

Heureusement ce sont les vacances, il ne fait pas trop chaud, donc pas de restriction de circulation pour un vieux véhicule comme le notre.

Le lendemain matin, nous prenons le chemin du musée Porsche

Des Porsche, des Porsche, des Porsche… Y en avait partout !! Normal, c’est le musée de la marque, située à Zuffenhausen, juste à côté des bureaux de la célèbre maison, dans la banlieue de Stuttgart. Très beau bâtiment (dans un environnement assez quelconque), on y retrouve l’histoire de la marque au travers de panneaux explicatifs, de superbes modèles emblématiques de la marque de toutes les époques, et également quelques modèles « didactiques » éclatés et découpés, permettant aux néophytes de se familiariser et aux passionnés de découvrir les différentes avancées technologiques.

Une belle visite, à recommander à tous, et pas seulement aux férus de bagnoles et aux fans de la marque. La beauté des modèles et leur mise en valeur satisferont tout le monde !

Un p’tit casse croûte, et on reprend la route, le Danemark est encore loin…

C’est notre deuxième jour sur les autoroutes allemandes. Nous nous étions déjà familiarisés avec les travaux, le mauvais revêtement (mention spéciale pour la chaussée en plaques de béton, ce sont les vendeurs d’amortisseurs et de rotules qui doivent faire des affaires) mais là ça se corse, avec pluie, vent et montées parfois à 8%, dur dur pour notre camion bien chargé. Par contre, la signalisation est très claire, et les gens roulent vite (ça fait bizarre de se faire doubler par quelqu’un qui roule deux fois plus vite, surtout quand on est déjà à 110km/h) mais pas dangereusement. La route nous mène jusqu’à Guxhagen, dans un camping quelconque, mais qui était celui le plus proche quand l’heure de s’arrêter est arrivée.

IMG_9175.JPG

Le soir, nous sympathisons avec une famille Danoise qui rentrait de vacances depuis Annecy. Des gens charmants, la suite du voyage s’annonce bien ! Ils nous indiquent les points intéressants à voir dans leur pays, et nous laissent même leur atlas routier qui s’avèrera plus détaillé que notre carte et même un paquet de caramels Danois ! Merci encore à eux.

Première nuit au Danemark

La route se poursuit, avec ses travaux, ses quelques bouchons. Nous passons au large de Hanovre, où se situe l’usine dont le T3 est sorti, il y a plus de 29 ans :

IMG_9177

Mais bon, ça en fait des kilomètres, et ce n’est pas forcément reposant :

IMG_9173

Et en tout fin d’après midi, dans un ultime bouchon, enfin :

IMG_9179.JPG

Et voilà, nous sommes au Danemark !!

Nous nous arrêtons dans un magnifique camping, à Kollund, tout au sud du pays, au bord d’un bras de mer. Pour célébrer ça, apéro et bretzels :

 

Le Sud-Ouest du Jutland

Les quelques gouttes de la nuit ont laissé la place à un beau ciel bleu, et nous trainons un peu au camping avant de partir pour la ville de Tønder, vers l’ouest.

Nous y visiterons l’église en brique, avec son intérieur immaculé mettant en valeur les boiseries qui donnent une touche chaleureuse à l’ensemble, baigné de lumière par les vitraux très clairs. C’est propre, c’est austère, c’est luthérien…

 

Nous prendrons notre pique-nique – pour la première et pas pour la dernière fois – à l’abri de la pluie dans le camion. L’office du tourisme quant à lui nous fournira de précieuses infos sur les activités possibles dans le Jutland, la partie continentale du Danemark.

L’après midi le temps se lève, nous nous laissons mener sur des petits chemins, et nous tombons sur une petite plage de la Mer du Nord, où nous nous reposerons et où les enfants pourront jouer à faire des constructions pharaoniques dans le sable.

 

Dans le paysage, les anciens moulins sont désormais remplacés par les éoliennes, omniprésentes

IMG_0329IMG_0326

Ce sont des paysages très plats, où les champs de blé ondulent au rythme du vent, et où les habitations se tapissent derrière les arbres pour se protéger

IMG_0332

 

Nous finissons tranquillement dans un camping tout simple, bien tenu et bon marché, à Skærbæk, où les enfants pourront s’en donner à cœur joie avec tous les jeux présents

IMG_0416

 

Ribe, Esbjerg et l’île de Rømø

Le lendemain, soit le 5e jour depuis notre départ, nous allons nous abriter du mauvais temps en allant visiter un musée consacré aux Vikings, à Ribe. On y trouve bien sûr des explications historiques (bien qu’une petite partie seulement ne soit traduite en anglais, le reste étant en danois) qui se poursuivent jusqu’à la Renaissance, et quelques exemples de créations artistiques et artisanales vikings. Il y a aussi un atelier expliquant les fondements de la mythologie Viking, avec le Midgard – la Terre du Milieu – où vivent les hommes, l’Asgard où vivent les Dieux, Thor, Odin… On peut même s’initier à l’alphabet runique. En tout fin de parcours, les enfants peuvent jouer aux princes et aux princesses du moyen âge, avec costumes et armes ! Voilà qui montre bien que les Danois savent adapter les visites aux enfants : c’est vraiment un espace qui leur permet de se dépenser après une visite qui peut leur paraître rébarbative.

 

En sortant du musée, et la météo ne s’améliorant pas, nous prenons la route d’Esbjerg un peu plus au Nord, où nous attendent un aquarium et un musée sur la pêche Danoise, autre activité historique du pays avec l’agriculture. Nous voulions voir des phoques sur les plages de mer des Wadden, mais vu le temps, nous irons donc les voir dans un bassin, c’est mieux que rien ! Ces gros mammifères sont trop attachants, et se déplacent avec grâce dans l’eau, d’un simple battement de nageoire… La visite du musée permet de bien s’imprégner de cette vie très dure que celle de ces hommes qui prenaient la mer à la rame pour ramener de quoi nourrir femmes et enfants restés à terre. Pas beaucoup de photos, mais un aperçu avec le site internet : http://www.fimus.dk/en/. Et encore une fois, à la fin de la visite, un espace jeu pour les enfants

Lorsque nous ressortons, le soleil semble vouloir faire une apparition, nous en profitons pour aller sur l’île de Rømø, reliée au continent par une longue digue. Le vent étant d’ouest, ca souffle fort, mais la lumière de fin de journée est magnifique, et on profite du peu de monde présent pour rouler un peu sur plage (c’est bien sûr autorisé). A marée basse, c’est la plus profonde plage d’Europe, il faut rouler 3km pour atteindre la mer depuis la dune. Par beau temps, c’est le paradis des planches à voile et kitesurfs, mais là, c’était beaucoup plus calme.

 

La Fionie

La météo s’annonçant de pire en pire dans cette région et plus clémente vers l’Est, nous prenons le chemin de la capitale Copenhague, en passant par la Fionie, l’île à mi-chemin entre le Jutland et le Seeland (l’île en face la Suède, ou se situe Copenhague).

Sur la route, halte à Bogense, avec sa magnifique église au bord de la mer et son cimetière. C’est sûr que ça change de chez nous : les tombes sont de discrètes pierres gravées, au milieu d’un écrin de verdure et de magnifiques fleurs, avec les petites haies rigoureusement taillées.

A l’intérieur de l’église, toujours cette lumière blanche apaisante et ces boiseries décorées. Ici, on met les patins pour visiter ! Il y a même une salle de jeu pour les enfants au fond… pragmatiques les réformistes !!

IMG_0440

En ressortant, un crachin tombe, poussé par un vent soutenu. Nous nous réfugions derrière les grands arbres

Puis nous finissons le trajet, et en arrivant en ville, crac ! roue crevée sur la remorque. Naturellement, nous avions pris une roue de secours, mais pas de cric… Avant qu’on est eu le temps de commencer à sortir toutes les affaires pour pouvoir soulever à la main, un charmant Danois est sorti de chez lui, en nous proposant son aide et son cric ! On mettra une demi-heure pour repartir, la conversation s’engageant sur le thème des caravanes et des voyages. Super sympa, encore merci à toi Dennis ! Nous arrivons finalement dans un camping très propre, où se trouve même une piscine… Les enfants s’y baigneront, mais pas longtemps, l’eau n’étant pas vraiment conforme à nos standards de température.

 

Odense

Le lendemain, visite d’Odense, 3e ville du pays. C’est la ville natale de H.C. Andersen. L’auteur de contes y est célébré un peu partout. Nous nous contenterons de déambuler dans les rues et d’assister à un spectacle juste à côté de la maison natale. Ambiance à mi-chemin entre comédie musicale et théâtre de Guignol. Un peu de bric et de broc, mais très beaux costumes et jolis chants. Bon, c’est en Danois, on ne comprend rien, mais le ryhtme avec lequel les acteurs et figurant défilent permet de passer un bon moment.

 

Ensuite, visite de la cathédrale, et fin de cette journée urbaine, ce n’est pas la tasse de thé des enfants…

 

En fin de journée, nous récupérons notre roue de remorque réparée, et passons une deuxième nuit au même endroit

Roskilde

Départ sous la pluie (pour changer), et traversée du pont de 17km (payant, assez cher d’ailleurs…) pour se rendre sur le Seeland. Le temps est exécrable, avec un fort vent de côté. Le pont doit être élégant, mais bon, là, difficile de bien se rendre compte…

IMG_0493

Avant d’atteindre Copenhague, nous faisons un détour par Roskilde, au fond d’un fjord. C’était une importante cité viking, et on y trouve sur place un musée consacré aux drakkars, ces merveilleux bateaux. Il y a même des ateliers de construction utilisant les techniques d’autrefois, avec notamment ces beaux spécimens reconstruits d’après une épave retrouvée dans le fjord.

Dans le musée, on retrouve les épaves d’origine, ainsi que la reconstitution de ce qu’était une attaque viking par la mer.

Le soir, nous finissons par atteindre les faubourgs de Copenhague, et nous arrêtons à un camping un peu impersonnel, mais à portée de train du centre ville pour le lendemain.

 

Copenhague

Levés tôt (selon nos critères), un peu de marche, et nous voilà dans le train pour atteindre le centre ville de Copenhague. Peu de photo, disons que ce genre de visite n’est pas ce que les enfants préfèrent, et il faut pas mal marcher…

Nous passons quand même voir le château de Christiansborg, la boutique Lego (un avant-goût de ce qui nous attend après), la petite sirène…

Bien fatigués et un peu mouillés nous retournons au camping où nous pourrons profiter de la cuisine et de la salle commune pour passer la soirée au chaud.

 

L’île de Møn

Préférant la campagne aux villes, nous partons pour une petite île au sud est, l’île de Møn, sous un soleil radieux. Après avoir traversé un paysage qui ressemble un peu à l’Irlande, bien plus vallonné que d’autres parties du pays, nous atteignons les falaises sur la côte Est.

Ce sont des falaises de craie, qui descendent jusqu’à la mer. Les point de vue sont parfois impressionnants, mais tout est bien balisé et protégé (mieux pour les enfants un peu turbulents), et toujours magnifique, surtout avec le beau temps que nous avons eu la chance d’avoir. C’est aussi saisissant de voir la végétation s’accrocher à la vie…

On peut aussi descendre sur la plage, par un grand escalier de bois. On n’a pas compté, mais il paraît qu’il y a 497 marches… qu’il a fallu remonter !

Petit camping sur place, où nous sympatisons avec une famille Belge avec leurs deux enfants en bas âge, qui empruntent à vélo la route allant de Berlin à Copenhague. Chapeau !

Retour vers l’Ouest

Le lendemain, nous trainons encore un peu sur l’île de Møn à la recherche de vestiges néolithiques : tombes et tumulus, qui sont très nombreux dans la région. Ca donne l’occasion de jouer les Indiana Jones, perdus au milieu des champs

Une belle église, sise au cœur de son « Kirkegarten », son cimetière, attirera notre attention. Elle plus richement décorée que les autres, avec son plafond narrant les grandes histoires de la Bible et ses maquettes de fiers voiliers.

Puis, afin ne pas reprendre la même route, nous passons par le Loland, le sud du pays, et prenons un ferry pour rejoindre la Fionie. Finalement, c’est moins cher que le pont, et c’est un peu plus pittoresque

Le soir, nous trouvons un magnifique camping, avec même transats au bord de la mer

 

Château d’Egeskov

Nous repartons et faisons halte au château d’Egeskov, au centre la Fionie. C’est un lieu intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord le château en lui-même, datant de la Renaissance, mais que nous ne visiterons pas, faute de temps et de réelle envie des enfants. Ensuite, les jardins, magnifiques avec leurs parterres, leurs haies, leurs massifs, et même une troupe de paons en liberté

Mais il y a aussi d’autres choses dignes du plus grand intérêt. Un des propriétaires était manifestement un collectionneur invétéré d’engins mécanisés : voitures, motos et mêmes quelques avions, le tout présenté un peu « pêle-mêle »

Et en plus des collections « officielles », il y a le grenier, sorte de remise transformée en caverne d’Ali baba. Génial !

Il y a même le musée des pompiers « Falck ». Notre troupe de p’tits gars a bien aimé ces gros camions rouges. Il est intéressant de noter qu’au Danemark, le service des pompiers est assuré par des sociétés privées, Falck étant la plus importantes d’entre elles. Surprenant…

 

Back to Jutland

Après une nuit à Odense, nous retrouvons la partie continentale, et nous visiterons un musée très bien fait (et gratuit) à Jelling narrant l’histoire de la fondation du Danemark par Gorm l’ancien et son fils Harald Bluetooth, et symbolisé par une pierre runique, gravant dans la roche leur autorité et plus tard leur conversion au catholicisme

jelling

C’est d’ailleurs dans ce musée que nous avons appris que le symbole de la connection Bluetooth est l’association des runes « H » et « B », les initiales du roi Harald Bluetooth. Marrant !

Le soir, nous trouvons un camping pas trop loin de notre excursion du lendemain…

Legoland

Ah ! Presque le but du voyage à lui tout seul !!

Bon, on va pas représenter ce que sont les Lego, mais juste dire qu’on a passé une super journée dans ce parc d’attraction à deux visages : une partie manèges, grand 8 et autres attractions comme on peut les retrouver dans bien des lieux (avec toute fois la déco Lego), et toute la partie miniland, avec ses célèbres maquettes tout en briques Lego. Et pour les grands enfants comme moi, la plus part des scénettes sont faites avec des « vraies » briques Lego, plus simples que celles les modèles complexes des boites d’aujourd’hui, mais grâce au talent des concepteurs, elles ont permis de récréer des villes, des campagnes et des monuments plus vrais que nature. On arrive même à reconnaitre les modèles de voiture ! Pour moi, c’était un rêve vieux de 30 ans qui s’est réalisé

Pas trop de monde, très propre, pas trop étendu, de bonnes attractions et tout le monde Lego… bref, un passage obligé !

Århus

Le centre ville de la deuxième ville du pays étant un peu difficile d’accès avec une remorque, notre visite consistera à s’aventurer au « Gamle By », le vieux village. C’est une reconstitution d’anciennes maisons danoises, meublées avec des éléments d’époque, et aménagées pour certaines avec des ateliers d’artisans anciens. Nous avions un peur que ça fasse décor de cinéma, mais en fait pas du tout ! Ce sont d’authentiques maisons sauvées de la destruction, démontées et reconstruites dans cette reconstitution de village typique. Et cela laisse rêveur quand on apprend que les danois ont commencé à préserver leur patrimoine de cette façon dès les années … 1930 !

De même pour les différents ateliers et échoppes, on sent que ce sont des objets et des meubles qui ont vraiment servis et qui témoignent à la fois du savoir-faire, mais aussi de la rudesse de la vie pour les habitants de ces époques reculées.

Le soir, nous prolongeons notre route vers le nord, et la plage au bout du camping nous donne l’occasion d’une petite ballade vespérale en famille.

Le Nord et l’Ouest du Jutland

Les deux jours suivants ont été l’occasion d’aller au point le plus nord (hors Feroë et Groenland…) du Danemark, où se rencontrent la Mer du Nord et la Mer Baltique, sous un soleil radieux. Magnifique plage de sable fin et clair, et les vagues sont là pour témoigner des courants qui s’opposent dans ce bras de mer entre Danemark, Norvège et Suède.

IMG_9592

La descente vers le Sud par la côte Ouest est aussi l’occasion de contempler de splendides paysages, par une autre météo aussi : dunes sauvages ponctuées de vieux phares, longues plages et campagne tour à tour très boisée puis totalement plate et couverte de champs.

Un très beau visage du Danemark, sauvage et où l’on ressent bien la rudesse des éléments.

Le retour

Après une dernière nuit proche de la frontière germano-danoise, nous rentrons d’une seule traite vers la maison, que nous atteindrons tard dans la nuit. Les bonnes choses ont une fin, et il faut maintenant préparer la rentrée, mais nous gardons dans nos têtes les beaux paysages et la sympathie des gens que nous avons rencontrés là-bas. Vraiment un beau voyage !

La vie sur place

La vie a la réputation d’être chère en Scandinavie. Et c’est vrai pour ce qui est du Danemark. Pour la nourriture, il faut viser les enseignes comme Netto ou Lidl pour avoir des prix corrects. Le carburant est un peu plus cher. Pour les restaurants, ça paraissait assez onéreux également, mais nous n’avons pas testé. Payer par carte Visa vous coutera plus cher, car en plus de payer en Couronnes Danoises et la commission de votre banque qui va avec, les commerçants ont le droit de rajouter une commission supplémentaire, qui atteint parfois 3%…

Pour l’hébergement, nous avons utilisé exclusivement les campings. Et quels campings ! Les équipements sont de très bon niveau, et les espaces verts toujours bien entretenus. Il y a toujours une cuisine, et bien souvent une salle commune, car les campings accueillent beaucoup de cyclistes qui emportent le minimum avec eux. A noter que le camping sauvage est interdit au Danemark.

IMG_9205

Nous n’avons pas eu besoin de réserver, nous nous sommes toujours présentés en fin de journée et il y avait toujours de la place. Le prix est comparable avec un camping bien équipé en France, en période estivale. On n’a vu qu’une seule piscine, mais en revanche, il y a quantité de jeux pour les enfants, les nôtres se sont régalés.

IMG_9237

A savoir que les vacances des Danois se terminent autour du 15 Août, donc c’est encore plus calme après. Il ne reste que des retraités et des Allemands…

Niveau climat, il parait que nous n’avons pas eu de chance cette année. De la pluie tous les jours, mais jamais toute la journée, des températures qui ne dépassaient que rarement les 21-22°C. Et beaucoup de vent (ça, ça doit être plus courant), tout le temps…

Le réseau routier est de très bonne qualité, les autoroutes sont gratuites. Les Danois sont patients et courtois au volant, c’est reposant et très sécurisant de conduire là-bas. En revanche, il faut se méfier du vent latéral, qui oblige parfois à des figures de style quand on a un véhicule rehaussé comme le notre.

IMG_9616.JPG
Notez l’angle du volant et la trajectoire de la route…

 

Les constructions ont une architecture élégante, avec des maisons basses, construites en briques ou à colombages, avec pour certaines des toits de chaume. On trouve aussi un peu partout des petits stands devant les maisons ou les fermes, où les propriétaires laissent en vente des produits de leur jardin, mais aussi des confitures voire des bouquets. Il n’y a pas de vendeur, on se sert, et il y a une petite caisse pour laisser la somme due. Je vous laisse imaginer ce que deviendrait un tel système en France…

IMG_0421

Autre point très terre-à-terre mais pratique quand on a des enfants, il y a des toilettes partout, et elles sont très propres.

Niveau gastronomie, rien de transcendant. En matière de sandwich, il y a de quoi se régaler, mais dans ce que nous avons trouvé en magasin pour le reste, rien de bien folichon. C’est pas mauvais, mais pas extraordinaire non plus.

Quelques beaux spécimens

Voici quelques véhicules VW ou autres que nous avons croisés pendant notre voyage

 

Impressions

Le Danemark nous a vraiment laissé de très bons souvenirs : pays très propre, gens accueillants et respectueux. Les Danois ont du goût, et leurs jardins et la décoration de leurs habitations en témoigne : c’est net, cosy, chaleureux. Où qu’on aille, on est rarement oppressé par la foule. La campagne peut paraître un peu monotone, mais dès qu’on s’aventure dans des endroits plus sauvages, c’est magnifique !

Le respect des Danois pour leur prochain correspond tout à fait à notre vision de la vie en communauté : prendre soin des espaces publics, laisser propre derrière soi, éviter les nuisances inutiles… A ceci s’ajoute une certaine quiétude, de la discrétion, mais aussi un contact accueillant.

Les Danois aiment leur pays et le montrent : des drapeaux, dressés fièrement sur de grands mâts blanc, flottent un peu partout dans les campagnes.

Ce n’est pas pour rien que c’est l’un des pays où il fait le meilleur vivre au monde !

 

Voici les morceaux choisis de chaque membre de la famille :

Sandrine : « La pointe Nord vers Skagen. La rencontre des deux mers « au bout du monde » est propice à l’imaginaire. »

Thomas : « La partie ouest du Jutland est vraiment magnifique. Les dunes, la campagne scandinave, le ciel où défilent les nuages, le vent qui frappe le visage… Ce côté beauté sauvage m’a vraiment envouté »

Hugo : « J’ai bien aimé les falaises de l’île de Møn et découvrir la langue danoise avec ses drôles de lettres : a, o… »

Florian : « ce que j’ai préféré, c’est Legoland, mais j’ai bien aimé l’île de Møn aussi »

Clément : « moi, c’est le muée Porsche et Legoland que j’ai le plus aimé »

Romain : « et moi aussi, c’est Legoland que j’ai préféré ! »

 

Quelques chiffres

Kilomètres parcourus : 5082km.

Nombre de « T3 » croisés : 85

Consommation : 12L/100km environ, un peu plus d’un litre d’huile, un poil de liquide de refroidissement.

Pas de pannes, mais des petites contrariétés : une poignée de lève-vitre cassée, le chauffage stationnaire qui nous lâche la seule nuit où il faisait un peu frais, une roue crevée sur la remorque (changée sur place), et la pompe à essence qui a donné des signes de faiblesse à 3 jours de la fin, nous encourageant un peu à rentrer chez nous, finalement sans encombres. Mais bon, c’est aussi ça les vacances en ancienne !!

Publicités

3 réflexions sur “Vacances au Danemark

  1. Thomas ?

    Ça me parle ta première configuration du t3. D’ailleurs je suis l’heureux propriétaire de ce toit viking maintenant.

    J’ai par contre pris beaucoup de retard dans la rénovation de mon t3. Mais j’ai gardé ton téléphone et mail. Je te montrerai le projet fini.

    A bientôt.

    Bise à toute la troupe.

    Johan l’ariegeois.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s